Projets pour 2014

| Rédigé par Jean-Claude Aucun commentaire | Classé dans : Projets Mots clés : aucun

L A O S

Reconstruction de l'école du village de BANE PHANOM NEUA, commune de CHAMPASSAK, province de PAKSÉ au LAOS.

Villages de Bane Phanom Neua et de Bane Vath Louang Kao, commune de Champassak, Province de PAKSÉ. Le village est à 42 Kms au sud de PAKSÉ et à 4 Kms au nord du centre de la commune de ChampassakDans ce village, les missionnaires catholiques ont construit en 1930 une école en bois qui est maintenant en état de délabrement (bois vermoulus, tôles du toit percées, salles de classe inutilisables).

Actuellement, sur les 6 salles classes existantes, 2 salles de classes peuvent être utilisées et ce, à la condition qu'il ne pleuve pas.Un bâtiment de proximité permet d’accueillir une salle de classe mais cette salle n’est pas adaptée pour accueillir du public et y organiser des cours.La scolarité n'est pas continue et les élèves passent plus de temps à leur domicile qu'à l'école.

Les objectifs du projet sont les suivants :

1) sécuriser les conditions d'enseignement en reconstruisant en dur cette école avec 5 classes.
2) permettre aux écoliers de bénéficier de sanitaires en procédant à des travaux d'assainissement
3) favoriser l’accès à l’eau potable en effectuant des travaux de forage d'un puits
4) améliorer les conditions d’enseignement en équipant d’une part en mobilier les salles de classe (à noter que le mobilier / matériel sera réalisé par les artisans locaux afin de faire fonctionner l’économie locale) et d’autre part en apportant des fournitures scolaires (ces dernières seront achetées auprès de  commerçants locaux).

Un contrat de partenariat, entre les dirigeants de la commune, le directeur de l'école et les représentants de l'association LESCOLCHE-ASIE, a été signé afin de formaliser et définir le rôle de chacun des partenaires et leurs modalités d’implication dans le projet.

CAMBODGE

Nos actions s’inscrivent dans la continuité de ce que nous avons déjà entrepris en faveur des écoles de différents villages de la commune de CHHLONG-PONGRO .

Pour les écoles de Pongro 3 et de Khsah-andeth, il s’agit de construire un bâtiment comprenant une rampe de 8 lavabos. Cet équipement contribuera à améliorer les conditions d’hygiène des écoles et complétera les équipements sanitaires que nous avons déjà construits dans les années précédentes. .

Pour l’école de Prahuot, il s’agit de construire un bâtiment comprenant 2 sanitaires, puisque cette école n’en est pas dotée, pour contribuer aux conditions d’hygiène. .

Pour l’école de Dey Thmey, il s’agit de raccorder l’école à l’eau courante et potable puisque maintenant il y a un équipement sur la rue (hygiène et santé). Par ailleurs, il nous est demandé l’acquisition d’un meuble bibliothèque et de livres, pour améliorer les conditions d’enseignement des écoliers. .

Pour le collège de Prek Samann, il s’agit de remblayer le terrain de l’école et notamment une mare, qui permettra d’agrandir la cour de l’école et d’éviter d’avoir de l’eau stagnante (moustiques) au milieu de la cour, tout ceci contribuera à améliorer la santé. Il nous est aussi demandé de poser 4 portes sur les sanitaires qui n’en sont pas dotés ! et aussi l’achat d’un meuble bibliothèque et de livres, pour améliorer les conditions d’enseignements des élèves. . Continuer à aider les 2 étudiants que nous finançons depuis le début de leurs études secondaires (issus de familles sans moyens).

VIETNAM

Nos actions s’inscrivent dans la continuité de ce que nous avons déjà entrepris en faveur des écoles de différents villages de la commune de TÂN BINH. . Un complément en matériel pour les écoles (Tableaux, fournitures) et le centre culturel et social (sonorisation), pour améliorer les conditions d’enseignements, et sportives des élèves. . Continuer à doter en vélos 10 élèves déshérités, éloignés des écoles, leur permettant d’être assidus (en effet, actuellement leur acheminement est effectué en fonction des disponibilités de leur famille, et ces élèves manquent parfois les cours). . Continuer à raccorder à l’eau courante et potable 82 nouvelles familles, qui rejoindront les 131 familles que nous avons raccordées depuis 2011 (il reste actuellement 520 familles à raccorder à l’eau potable, soit environ 2.000 personnes). L’accès à l’eau courante est une avancée considérable et contribuera à éviter des maladies liées à l’utilisation d’eau non potable. . Continuer nos actions humanitaires en distribuant des sacs de riz aux familles très pauvres, permettant d’améliorer leurs conditions de vie.

REMARQUE GÉNÉRALE : Dans toutes nos interventions, nous faisons travailler la main d’œuvre et les artisans locaux, tous nos achats sont effectués

J-C.C.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot kgox ?

Fil RSS des commentaires de cet article